Forza Horizon # Premières impressions

Après à peu près une dizaine d’heures passées sur le dernier titre estampillé Forza, je vous livre mon premier ressenti sur ce que j’ai pu admirer jusqu’à maintenant. La licence s’écarte un peu de la simulation pure et dure pour nous offrir une expérience de jeu plus libre d’esprit. Pour autant, est-ce-que ce dernier tient ses promesses et qu’a-t-il à nous offrir comparé à la concurrence déjà bien en place ?

Le moins que l’on puisse dire ici, c’est que ce Forza va diviser ! Les puristes de la simulation vont se sentir violer avec l’arrivée de Horizon; alors que les plus bourrins pourraient se laisser tenter par cet opus. Pourtant, on ne se retrouve pas non plus dans l’arcade à gogo comme le propose Burnout Paradise (par exemple) et la conduite nécessitera un minimum de savoir-faire. Dans tous les cas, ce ne sera pas le jeu du siècle que l’on soit clair et la moyenne des notes de tests le situe aux alentours d’un 8/10 en se basant sur ce que j’ai pu voir un peu partout. 8/10 mais on peut recommander ce dernier à l’achat sans s’attirer les foudres des internautes (du moins une bonne partie).

Mais avant de parler gameplay, parlons contenu ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que FH nous offre pas mal de choses à faire. Dans l’idée, le tout me fait un petit peu penser à Driver San Francisco avec son système de map sur laquelle apparaissent les différentes épreuves à réaliser, ainsi que les points clés (radars, panneaux de remise, granges,…). En gros, pour rallier un point de course, il y a deux possibilités offertes au joueur :

  • Monter à bord d’un de ses bolides présents dans son garage et se rendre soi-même à l’endroit voulu (un système de GPS est disponible comme en vrai).
  • Utiliser des points de voyages instantanés (se téléporter directement à la course)

Une idée assez plaisante pour les plus fainéants ou bien pour ceux qui voudraient se faire une dernière course mais qui n’auraient pas le temps de faire le chemin. Toujours est-il que cela permet de faire autre chose que simplement enchainer les épreuves. D’autant plus que FH nous pousse à nous déplacer par nos propres moyens. En effet, tout au long de la progression sur les différentes routes, on débloque pas mal de petites choses. Voici un petit listing de ce que l’on peut faire et obtenir en parcourant la map :

  • Augmenter sa côté de popularité en enchainant des prouesses (drifts, drifts au frein à main, frôlements, vitesse, destruction d’éléments de la route, burnout,…)
  • Au fil des kilomètres on peut se voir informé de la présence d’un trésor (voitures mythiques éparpillées un peu partout sur la carte au nombre de 9). Il faut se rendre dans la zone indiquée et trouver une vieille grange qui contient en son sein une ruine qui sera ensuite réparée par notre mécanicien.
  • Trouver les panneaux de remise qui sont au nombre de 100 et qui permettent de réduire de 1% chacun le coût de nos achats (améliorations, peintures, jantes,…). Une fois les 100 récupérées, tous vos achats seront gratuits en somme !
  • Défier d’autres conducteurs qui se baladent au volant de différents modèles. Chaque conducteur représente un défi plus ou moins facile selon le véhicule dont il dispose comparé au notre. La victoire du défi octroie une somme plus ou moins coquette de crédits (argent du jeu).
  • Compléter les défis des sponsors en accumulant certaines prouesses en tout genre (faire des sauts, dépasser un véhicule après une longue aspiration, rouler pied au plancher pendant plusieurs secondes,…). Accumuler des défis permet de se faire inviter à des rassemblements, etc.

La liste des choses que l’on peut s’amuser à faire hors-course est réellement impressionnante si l’on a envie de tout boucler. Cela vient grandir la durée de vie du titre !

Bien entendu, au-delà des routes ouvertes où l’on peut faire tout ce que l’on veut, on dispose évidemment d’une myriade de courses et rassemblements en tout genre pour continuer de monter dans le top mondial et par la même occasion, remplir son portefeuille ! Au programme de ces dernières, on trouvera les classiques courses à 8 participants : aussi bien rallier un point A vers un point B ou bien en course fermée de plusieurs tours. Selon les épreuves, on peut se voir imposer une catégorie de voitures (D, C, B, A, S,…) ou bien un véhicule bien précis pour affronter un hélicoptère, un avion ou encore une montgolfière, etc. La panoplie de véhicules est tout de même colossale pour un titre qui se veut Open World et on aura vite fait de trouver son bonheur ! Chaque fin d’épreuve propose au joueur d’affronter un fantôme du net (temps réalisé par un autre vrai joueur) pour gagner quelques crédits supplémentaires (bien sûr le niveau est adapté au vôtre… on ne vous enverra pas le champion au chrono du moment si vous avez du mal à prendre un petit virage tout bête).

A force de persévérance, on devra affronter des Stars. En d’autres termes, au bout de quelques victoires, on devra affronter les champions du moment de manière croissante jusqu’à l’affrontement final contre le NUMERO 1 ! A chaque fois, on met en jeu sa voiture et le champion également. Cela est un bon moyen pour récupérer de belles voitures pour venir décorer son garage. Garage qui aura vite fait d’être rempli de bolides en tout genre et de toute époque.

La modélisation de ces derniers est absolument irréprochable et on pourra s’envoyer à des vitesses folles sans subir le moindre ralentissement et ce, malgré des décors magnifiques et peu avares de détails ! Il est bien là le plaisir d’ailleurs : disposer d’un jeu Open World de LUXE ! Le jeu est somptueux à tout niveau. Les décors changent pour nous offrir aussi bien des campagnes du Colorado qu’une traversée de canyons aussi hauts que vertigineux. On passera sur un véritable barrage hydraulique pour aller dénicher un panneau bien caché, on traversera des zones plus urbaines dans lesquelles on pourra fouiner dans divers hangars ou bien on filera comme une comète sur des autoroutes à 3 voies ! Tout y est. La rue sera le territoire idéal pour tester les dernières améliorations apportées à votre véhicule.

Et oui, vous avez bien lu ! Il est possible de customiser un petit peu sa voiture préférée pour la transformer en monstre. On sera bien content de trouver cette fonctionnalité étant donné que l’on ne peut pas régler sa voiture avant chaque course… Alors, au niveau des améliorations, il sera possible d’agir sur l’aérodynamisme et tout ce qui concerne l’aspect esthétique du véhicule (modifications qui apporteront tout de même une amélioration globale des stats), également tout ce qui touche à la mécanique et l’allègement de la voiture. Cependant, il est à noter que selon la manière dont vous améliorez votre bolide, ce dernier se verra peut-être passer dans la catégorie supérieure, auquel cas vous ne pourrez plus vous en servir comme vous le faisiez auparavant. Si tel est le cas, le jeu vous proposera de modifier les réglages de votre voiture pour qu’elle puisse à nouveau concourir dans la bonne catégorie (avouons que ça peut être utile).

Il y a tout de même pas mal de choix possibles et on ressent assez nettement nos petits réglages lors de l’utilisation de la bête ! Il faudra un petit temps d’adaptation pour maitriser complètement les monstres avoisinants les 1000HP… Et comme le jeu s’ouvre sur le net, il sera possible de récupérer et/ou uploader des skins complets pour décorer la voiture de vos rêves (un compte Gold est requis… membres Silver, passez votre chemin).

Cependant, tout n’est pas parfait dans Forza Horizon ! On pourra par exemple reprocher une gestion des dégâts uniquement extérieurs, il n’y a aucune incidence sur les performances du véhicule. Impossible donc d’exploser totalement sa voiture ou bien de perdre une roue ou encore d’être réellement ralenti lors d’un choc frontal avec un autre automobiliste. On pourra également trouver que les playlists des radios disponibles en voiture sont assez peu étoffées et l’on tourne vite en rond. Et dernier point qui pourrait être le plus cruel pour certains, une répétitivité qui peut s’installer pour un joueur qui n’est pas forcément fan de conduite… Il faudra alors se tourner vers le multi pour compléter un peu le fun apporté par le mode Solo.

En d’autres termes, si vous cherchez un jeu qui ne vous ruinera pas le cerveau mais qui offre tout de même un challenge acceptable, Forza Horizon peut être une très bonne alternative à des jeux qui s’orientent à 100% sur l’arcade. Sa conduite à mi-chemin entre simulation et arcade plaira aux conducteurs qui ne se retrouvent pas forcément dans un Forza 4 mais qui ont envie de ressentir des sensations un tant soit peu réalistes. Son contenu pourra vous occuper de longues heures et s’offrir les voitures de rêves à plus de 2 millions de Cr vous prendra quelques temps quand même !

4 réflexions sur “Forza Horizon # Premières impressions

  1. Ping: Septembre / Octobre 2012 # Bilan du mois | New Protocol

  2. Ping: Janvier 2013 # Bilan du mois | New Protocol

  3. Ping: Mars 2013 # Bilan mensuel | New Protocol

  4. Ping: Jeux Vidéo # GRiD 2 – Impressions finales après un an | New Protocol

Lâche toi ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s