Septembre / Octobre 2012 # Bilan du mois

Après une petite (grande ?) période creuse, je reprends un peu mes activités sur le blog. Je vous rassure, je n’avais pas perdu l’envie, c’est juste que j’ai enfin pris mes vacances et que forcément, cela impliquait une certaine organisation et tout et tout ! Alors, pour palier à ce retard, le bilan mensuel regroupera l’activité des mois de Septembre et Octobre (comme ça on respecte le contrat !). Au programme, comme d’habitude, de tout et de surtout tout ! Achats, JV, films et musique (pour faire le tour) sont à prévoir dans ce billet. Suivez le guide…

[1. Achats]

Une fois n’est pas coutume, je vais faire le bilan de mes achats récents et les décrire en quelques lignes. L’occasion de susciter quelques envies peut-être et d’expliquer les raisons qui m’ont poussé à acquérir certains titres. Commençons par le commencement: les jeux-vidéo.

Resident Evil 6 que je ne vous ferai pas l’impolitesse de vous présenter… je pense qu’il y a eu assez de polémiques autour de ce dernier volume de la saga. Par contre, si je puis me permettre de compléter, il s’agit surement là du jeu que j’ai bien failli ne pas acheter à cause de tous ces tests qui tiraient à boulet rouge sur les qualités de ce dernier ! Malheureusement, oui, il m’arrive de vouloir faire confiance à la presse JV (comprendre sites de JV français surtout : Gamekult, Gameblog, JV.com,…) et du coup, moi qui voulais m’empresser de le prendre, ça m’avait tout de même bien calmé. Pour autant, ayant pris un pied phénoménal à boucler le 5 avec ma petite femme (elle n’est pas petite dans la réalité, c’est une expression), je me suis dit : « De la merde, on le prend, on verra bien ! ».

Je ne vais pas vous cacher que j’ai bien fait de suivre mon instinct (comme vous pouvez d’ores et déjà le lire sur cet article), car Madame (ma femme) et moi prenons un plaisir immense à compléter cette histoire de malade ! Il ne nous reste plus qu’à compléter la campagne d’Ada mais je préfère attendre le futur DLC qui permettra de réaliser cette histoire en co-op. En tout cas, tout ce que j’ai envie d’ajouter, c’est de ne pas vous fier à toutes les conneries que l’on peut lire un peu partout. Resident Evil 6 est un jeu qui a amplement sa place sur vos étagères. C’est un véritable thriller combiné à une action réfléchie et cohérente et saupoudré d’un gameplay travaillé et corrigé qui vous accrochera aussitôt que vous serez plongé dans son scénario aux multiples facettes mais au fil conducteur bien présent entre toutes les campagnes !

Pour le second, c’est un achat qui est directement lié à ma femme (oui je sais, je parle beaucoup d’elle subitement mais c’est parce que je gagne des récompenses chaque fois qu’elle apparait dans mes articles désormais). Cette dernière, qui n’est pas une grande fan de JV à la base, a développé une passion pour Tekken que je ne m’explique pas forcément. Toujours est-il que, et pour lui faire un cadeau, j’avais pré-commandé le jeu dans son édition collector. 69€, je ne trouve pas ça cher payé ! D’autant plus qu’après une livraison express du dit jeu au Micromania le plus proche de chez moi, j’ai pu l’obtenir en main propre 3 jours avant sa véritable sortie. Si ça c’est pas de la surprise qui déboite !

En tout les cas, moi qui ne suis pas spécialement un très bon joueur de jeu de baston quand ça sort du cadre du quart de cercle poing, je n’ai pas eu de mal à m’éclater sur ce titre ! Le principe du tag est tout bonnement excellent et on prend assez vite la main pour réaliser deux trois trucs bien sympas. Les modes de jeu sont assez variés et la présence d’un nombre important de protagonistes (44 au total) permet de vite trouver le combattant qui correspond le plus à son style de jeu. Alors bien sur, il y a toujours quelques pseudo clones, mais on retrouve quelques personnages bien trippants : Zafina, Dragunov (pour ceux qui m’ont le plus marqués). L’autre petite chose qui peut être très utile pour les noobs comme moi, c’est le Fight Lab. En gros, c’est une sorte de long tutoriel divisé en plusieurs étapes, dans lesquelles on va devoir faire évoluer un robot. Le but étant d’appliquer les nouvelles techniques que le jeu nous enseignera pour venir à bout de différents défis. Un très bon moyen pour apprendre les mécanismes du jeu comme l’esquive latérale, comment bien se relever après une chute, les combinaisons de touches,… Un must have pour les amoureux de la baston mais également pour les curieux du genre surtout que l’OST est juste EXCELLENTE !

Et on termine la partie jeu-vidéo avec mon petit coup de cœur ! Ce n’est pas un secret, je suis un grand amoureux de jeux de bagnoles. J’ai bien sûr ma préférence pour les jeux de rallye mais bon, je me suis laissé tenté par ce petit Forza Horizon, moi qui ne suis pas un adepte de la conduite simulation. Alors bien entendu, tout le monde le savait bien avant sa sortie, FH n’est pas du tout un jeu de simulation comme peuvent l’être un Forza 3 ou 4. C’est bien cela qui a fait que je me suis penché sur son cas. D’ailleurs, en parlant de ça, mes premières impressions sont disponibles depuis hier alors n’hésitez pas à jeter un petit coup d’œil si vous êtes passés à côté.


Permettez moi de poursuivre la catégorie achats avec des acquisitions qui ont une valeur sentimentale à mes yeux. Depuis tout petit, et d’aussi loin que mes souvenirs me reviennent, je suis un amoureux du cinéma des années 80-90′. Cela concerne essentiellement les sagas qui sont nées à cette époque et l’on pourrait citer pour l’occasion : Alien, Terminator, Predator, Rocky, Rambo,… En fait, je viens de vous citer mes préférées. Bref, profitant d’une opération «on vend des coffrets pas chers alors achète !», voici les oeuvres du diable pour lesquelles j’ai cédé tel un homme devant une f… (non rien, je m’égare) :

Et oui ! Rocky ! Un cadeau de ma femme concernant ce coffret. Je pense qu’elle n’a pas eu énormément de mal à se dire que ce présent provoquerait en moi une joie incommensurable. Mais quand bien même, Rocky, c’est pour moi le personnage de toute une jeunesse, d’une adolescence et aujourd’hui, d’une vie adulte. Il n’y a pas beaucoup de personnages de fiction que j’apprécie toujours autant regarder encore et encore. L’occasion se présentait alors de partager ce moment avec Madame et elle s’est finalement prêtée au jeu assez facilement.

Je pense qu’une fois que l’on a passé la barrière d’une VF que je trouverai, toute ma vie, à chier, on comprend vite que cette saga n’est pas juste des films de boxe ! Plutôt des films parlant d’un boxeur, du périple de sa vie, partant des ghettos de Philadelphie pour arriver au titre suprême, combattant avec courage. Cette réplique que je trouve assez sublime en soi : « Toi, moi, n’importe qui, personne ne frappe aussi fort que la vie ».

Une saga chère à mes yeux en somme et je constate que je n’ai jamais rien écrit à ce sujet (si ce n’est cette mini description), un jour peut-être…

Second coffret à venir empêcher la poussière de s’installer sur mes étagères : Alien. Enfin, plus précisément, la saga entière comprenant également le film Prometheus (sorti cette année 2012) retraçant les événements précédents le premier opus de la saga. Alors, je ne sais pas pour vous, mais cette saga m’a bien roulé j’ai envie de dire. J’étais persuadé de bien connaitre ma leçon avant de tous les revisionner, mais je me suis rendu compte que j’avais franchement oublié au moins 60% des faits, de leurs origines et des événements qui en découlent.

Du coup, plutôt qu’un visionnage en tant que connaisseur, il s’agissait plutôt d’un visionnage pour réellement apprendre et comprendre tout ce qui s’est passé. Ma foi, malgré un premier film sorti en 1979, et donc des effets spéciaux un peu « vétustes », le film originel garde tout son éclat et son ambiance glauque et malsaine fait toujours son petit effet. J’ai d’ailleurs trouvé une Sigourney Weaver assez impressionnante (et pas vilaine du tout pour le coup) comparé aux suites qui arriveront au fil des années. En tout cas, profiter de versions entièrement remastérisées, ça fait vraiment plaisir aux yeux même si le packaging en lui-même est assez sommaire si je compare le tout au coffret de Rocky qui est, quant à lui, magistralement bien foutu !

La saga Alien qui me permet de passer, sans transition, à une autre grande saga incluant son lot de saloperies venues d’un autre espace : Predator ! Je parle de saga même si, au final, il n’y a eu que 3 films qui, d’ailleurs, ne sont liés entre eux que par le fait que des Predators y sont présents. Mais bon, on dira que le but est de suivre ces chasseurs de l’espace décimer de pauvres humains inoffensifs par pur plaisir de tuer. Je ne vous cache pas que j’adore tout simplement le premier film, mettant à l’écran notre bodybuildé ultra méga célèbre : Arnold Schwarzenegger (promis je l’ai écrit sans tricher !).

On aime ou on aime pas, je ne vais pas vous dire que c’est le scénario qui va vous pousser dans vos derniers retranchements intellectuels, mais quand même, qu’est-ce-que ça envoie du lourd ! Des scènes de boom boom juste pour le plaisir de tirer dans le tas, des répliques à la con comme on les aime : «T’as pas une gueule de porte-bonheur !». On peut tout de même discuter de la direction que prend le second film avec Danny Glover. Pas que je trouve que ce dernier soit un mauvais acteur, mais plutôt que le trip d’amener le Predator en ville m’a un peu laissé perplexe.

D’ailleurs, je ne dois pas être le seul que cela a laissé perplexe, vu qu’on peut apprécier (ou non) la sortie en 2010 de… PredatorS (et oui, au pluriel comme pour AlienS, le retour). La, il faut clairement oublier le 2 et se dire que ce film est une sorte de clin d’oeil au premier opus sorti en 1987. Tout le monde acclame le retour de la jungle et des soldats se faisant gentiment courtiser par leurs hôtes. Un plaisir coupable pour moi. J’en garderai l’idée que le Predator est à mes yeux une figure mythique du cinéma d’action des années 80 !

Admirez donc une vraie transition vers le coffret Alien vs Predator ! C’est beau quand même ? Bon, bref. Je précise que ces 4 coffrets ont été acheté le même jour au même endroit. Imaginez ma réaction : Si je prends Alien, faut que je prenne Predator… oui mais alors il faut que je prenne aussi Alien vs Predator… Bon ben, allez je prends tout ! Je pense que ma logique reste acceptable même si vous n’êtes pas forcément fan de ces deux sagas. Mais je n’avais pas envie de repartir du magasin le cœur fragilisé à l’idée d’avoir laissé ce dernier coffret moisir sur une table en attendant son futur acquéreur…

Plus qu’un plaisir coupable, ce coffret vient surtout compléter, à mes yeux, l’historique des deux entités extraterrestres. Bien sur, on se demande toujours ce que nous autres, pauvres humains, foutons au milieu de toutes ces conneries mais bon. J’ai du mal à m’imaginer un film ne présentant qu’une baston de choses venues de loin. C’est surement déjà arrivé mais là comme ça, je ne vois pas. Toujours est-il, et sans vous mentir, je n’avais vu que le premier crossover. Je ne dirai pas qu’il m’a totalement emballé mais on m’a souvent répété que Requiem était bien meilleur que son grand frère. Je ne l’ai pas encore visionné mais ça ne saurait tarder. Faut dire que ça prend du temps d’avaler autant de DVD (sans compter la Xbox qui m’occupe pas mal et le blog… les articles ne s’écrivent pas tout seul… et puis ma chérie ♥ (hop replacée)).

Je me dis que dans de prochains billets, je me tenterai bien sur quelques écrits sur quelques saga que je n’ai encore jamais abordé (en dehors de Rambo). L’avenir nous le dira !

Bon, je vois que je m’étale énormément sur ce bilan (même si vous pouvez comprendre que je résume deux mois d’un coup) et donc, je vais un petit peu abréger le truc. Je ferai le reste dans de prochains articles car je n’ai pas envie de rédiger des billets de 6km ! Bisous les ami(e)s !

Une réflexion sur “Septembre / Octobre 2012 # Bilan du mois

  1. Ping: Janvier 2013 # Bilan du mois | New Protocol

Lâche toi ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s