Un kiff. Une zik. #3 – Orianthi, l’enfant prodige

Si je vous parle de Steve Vaï, Satriani ou encore Santana, je pense que ces noms vous parlent immédiatement (au moins un j’espère) et bien dites vous que Orianthi, c’est un peu la réunification de tout ça.

Joueuse de guitare depuis son plus jeune âge, elle a cotoyé les grands de la musique grâce à son talent. Pour le commun des mortels, c’est la guitariste qui devait participer à la tournée This Is It de Michael Jackson mais, malheureusement, elle n’aura jamais eu lieu pour la raison que tout le monde connait.

La première fois que j’avais eu l’occasion de la découvrir, c’était en compagnie de Steve Vai sur le titre Highly Strung dont voici le clip/coulisses du clip :

Je ne sais pas pour vous, mais, pour tenir la dragée aussi haute à l’extraterrestre, il faut se lever tôt ! Pour autant, je ne m’étais pas intéressé à cette dernière tout de suite. Plusieurs mois après cette vidéo, j’ai fais quelques recherches. Scénario habituel : un tour sur deezer, un autre sur wikipédia et un dernier sur youtube. Le moins que je puisse dire, c’est qu’elle ne m’a pas laissé de marbre.

orianthi-orianthi-10969649-525-790

Elle a vraiment un style bien à elle et, la différence avec ses homologues guitaristes, c’est qu’elle chante ! Alors, peut être que c’est parfois un peu trop un style gentille fi-fille, mais ça a le mérite de bien fonctionner. J’avais jeté mon dévolu sur l’album Believe qui, même s’il n’est pas foncièrement mauvais, n’avait rien de terrible non plus. Orianthi faisait un mélange de Pop couplée à ses riffs de guitare bien sympa ce qui relève tout de même l’intérêt de l’album.

Là où j’ai vraiment accroché pour de bon, c’est sur l’album Fire. 5 chansons uniquement mais que j’ai trouvé beaucoup plus efficaces et signées que sur Believe. On sent une petite influence ZZ Top dans le tout avec des sons plus lourds, moins mielleux, un joli Blues en somme. Le chant, quant à lui, sert correctement son style mais c’est sur que cela est loin de correspondre, dans la globalité, à son duo avec Steve Vai.

Enfin bref, tout ça pour en venir où ? Tout ça pour vous dire que, notre belle demoiselle qui oeuvre actuellement dans le groupe Alice Cooper, sort un nouvel album intitulé Heaven in this Hell prévu pour le 12 mars 2013 ! Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, il y a même le premier single Frozen qui est d’ores et déjà disponible pour vos oreilles et vos yeux. Qui plus est, c’est un LIVE alors que demande le peuple ?

Sans vous mentir non plus, certains des titres présents sur le prochain album ne sont pas de nouvelles créations. On peut par exemple les retrouver sur Fire ou encore Believe. Bien entendu, il y aura des nouveautés (encore heureux j’ai envie de dire) et c’était pour moi l’occasion de vous présenter rapidement cette jeune guitariste trop méconnue à mon goût. Pour ceux qui veulent aller plus loin dans la fanboyerie, notre amie joue, en général, sur une PRS SE Orianthi (oui oui du custom) mais elle n’est pas, à l’inverse de certains, cantonnée à cette dernière.

Une réflexion sur “Un kiff. Une zik. #3 – Orianthi, l’enfant prodige

  1. Ping: Un kiff. Une zik. # 4 – Rev Theory | New Protocol

Lâche toi ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s