Cinéma # Homeland – Interprétation et hypothèses

Après deux saisons totalement insoutenables au niveau du suspens, voici mon interprétation et les éventuelles hypothèses sur la fin de la saison 2. Je tiens à le dire, si vous n’avez strictement rien vu de cette série, ne lisez pas jusqu’au bout. Je vais essayer de faire une première partie sans spoils et une seconde complètement spoilée !

nicholas-brodyLoin de moi l’idée de vous faire croire que je suis un spécialiste des séries TV contemporaines. Tout comme le cinéma, j’ai une période de prédilection concernant les séries TV. Si je vous dis que je suis absolument fan de séries comme X-Files, The Pretender, Profiler ou encore E-R, vous allez vite comprendre que la période dont je vous parle se situe fin année 90, début 2000.

Tout ce qui concerne les séries actuelles m’échappe un peu. Je regarde bien Game of Thrones (parce que je lis les bouquins et du coup je voulais voir ce que ça donnait) et au-delà de ça, je regardais Sons of Anarchy… sinon, je ne visionne vraiment rien de ce qui se fait… Bon si, Criminal Minds que j’adore (mais c’est parce que j’apprécie tout ce qui se rapproche de l’étude du comportement). Pour autant, vous l’avez bien compris, j’ai atomisé Homeland. Ma chérie m’a accompagné dans cette aventure et je dois vous avouer que l’on est à fond de chez à fond dedans ! Même cette dernière qui ne pouvait supporter l’idée de regarder un épisode en VOSTF, a finalement fait l’effort et ne s’en porte pas plus mal.

carrie-mathissonBref, Homeland, c’est la retranscription parfaite d’un grand film d’espionnage sous la forme d’une série télé. Un pur thriller alletant brillamment mis en scène avec une intrigue correctement menée du début à la fin. On suit plus ou moins deux parcours. Le premier, celui de Carrie Mathison, agent de la CIA, qui est informée qu’un soldat américain a rejoint le camp d’Al-Qaïda dans le but de préparer un attentat sur le sol américain. Le second, celui de Nicholas Brody, Sergent des Marines, capturé en Irak en 2003 par des djihadistes, et retrouvé 8 ans plus tard lors d’une mission commando américaine. Le fil rouge de la série va s’articuler autour de ces deux personnages.

Si la première cherche à tout prix à faire le lien entre Nicholas Brody et le soldat américain passé chez l’ennemi, le second tentera de se réinsérer dans sa vie de famille complètement chamboulée. Pour moi, c’est vraiment le point fort de cette série. Ces deux protagonistes sont absolument attachants et vraiment, on arrive à ressentir de la peine pour eux. Entre une agent que personne ne croit et un soldat qui comprend que sa femme allait emménager avec son meilleur ami, le croyant mort, vous comprendrez bien que la psychologie des personnages apporte beaucoup ici.

Bon, plus qu’un long discours, je pense que le trailer de la saison 1 vous posera les bases d’une autre manière si vous ne voyez toujours pas de quoi il retourne.

Ce qui me plait énormément dans cette série, c’est sa crédibilité. On ne verse pas dans le sensationnel, ni même le suspens à outrance. Je trouve sincèrement que tout est maîtrisé et que l’on n’est pas assommé d’informations en tout genre, de références inutiles ou de je ne sais quoi encore. Vraiment, je n’ai aucun mal à me dire que cela se passe de cette manière dans la «vraie vie». Autant suivre des agents de la CIA pourrait vous paraître comme vu et revu, mais on a là vraiment une description intelligente de cette agence. Les protagonistes sont véritablement charismatiques et on ne sait pas toujours qui fait la loi dans cette univers.

Le second point qui montre une réelle crédibilité dans la série, c’est l’aspect de l’Islam. Je peux vous dire que j’ai une très solide base théologique des 3 grandes religions monothéistes. Je maîtrise l’arabe et connait le Coran donc… Je vous confirme que tout ce qui est dit dans la série est éclatant de réalisme. J’ai vu beaucoup de films où les acteurs simulaient une prière et c’était juste n’importe quoi… Là, vraiment, rien que le fait que les acteurs aient appris les sourates du Coran et qu’ils exécutent correctement la prière, je trouve ça comme reflétant une volonté de paraître vrai. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Tout ces aspects ensemble contribuent véritablement à fournir une atmosphère efficace, crédible et de ce fait palpitante. On ne décroche jamais du fil rouge. Les acteurs sont quasi tous excellents, les rôles de chacun également et la réalisation impeccable.

Homeland-actor-Damian-Lewis-Claire-Danes-Emmy-winner

D’ailleurs, la problématique de la religion y est abordée avec délicatesse. On se doute bien que dans un contexte d’actes terroristes et d’Islam… on ne baigne que trop dans l’actualité de notre monde. Cependant, la série gère habilement cette notion, sans jamais prendre partie et sans jamais sombrer dans les amalgames. Bien entendu, on aura droit aux personnages butés avec leurs idées arrêtées, mais il y aura toujours un second son de cloche pour rétablir la vérité. Je trouve cela très intéressant pour le spectateur. On ne cherche pas à lui faire avaler à tout prix que l’Islam n’a jamais demandé d’aller tuer des innocents, tout comme on ne lui bourre pas le crâne avec l’inverse. Si vous n’avez vraiment pas encore vu cette série, je vous la conseille plus que vivement.

Pour le reste, la suite de la lecture sera fortement déconseillée à ceux qui ne veulent pas découvrir des éléments du scénario.

berenson-carrie-brodyJe vous propose d’aller un petit peu plus loin dans le raisonnement si cela vous intéresse. Concernant les deux saisons, le tout s’imbrique sur deux directions. Lors de la première saison, je pense que l’on est tous concentré sur une chose : est-ce que Nicholas Brody est vraiment avec les terroristes ou non ? Si oui, va-t-il vraiment aller jusqu’au bout ?

Je ne pense pas me tromper en avançant ces deux grandes questions pour résumer l’intrigue de la première saison. Il est vrai que l’on pourrait associer à cela la question suivante : Carrie va-t-elle réussir à prouver que Brody est de mèche avec Abu-Nazir ? Si oui, comment ? Alors il y aura bien entendu tout un tas de choses qui graviteront autour. La relation qu’entretien Brody avec Carrie (qui est somme toute ambiguë pour un paquet de gens). L’autre axe concerne directement la famille de Brody. Cette dernière vivait sereinement avant le retour de Brody, ce dernier leur ayant apporté énormément de complications, on peut se poser la question de savoir comment feront-ils pour faire face.

homeland-nicholas-bordy-video

L’évènement majeur de la première saison est, sans conteste, le moment où Brody enregistre sa vidéo «testament». Là on se dit tout simplement qu’il n’y a plus aucun doute et qu’il compte bien passer à l’acte. Il y explique les raisons de son geste et montre clairement qu’il n’est pas dans une véritable optique de «djihad» mais plutôt de vengeance personnelle. Le lien est intéressant ici. Il y a eu beaucoup de choses atroces dans le monde concernant le terrorisme. Souvent, la grande majorité d’entre eux avançaient comme raison le djihad mais il s’agit plutôt d’une haine profonde des suites de moments tragiques dans la vie de chacun (ou dans la vie d’un peuple). Ici, on nous amène à penser que Brody, converti à l’Islam, s’apprête à mourir en martyr mais il n’en est rien… Il souhaite venger la mort des enfants décédés lors de l’attaque du drône. A aucun moment il n’invoque la volonté de Allah ou encore le djihad.

brody-nicholas-drinking-alcohol

On le voit de manière assez récurrente mais Nicholas Brody est très loin d’un Islam Salafiste. En d’autres termes, il n’est pas dans une pratique sans détours des préceptes du Coran. Il boit de l’alcool à plusieurs reprises, ne fait pas la prière aux heures indiquées (mais c’est surement pour ne pas éveiller trop de soupçons), il a une relation adultère avec Carrie Mathison et se mettra à fumer plus loin dans les épisodes. On nous montre vraiment l’image d’un Islam modéré comme on le dit souvent. Loin des clichés des barbus, on ne peut que le détacher de la mouvance djihadiste incarnée par Abu-Nazir. Ils auront d’ailleurs une discussion autour de cela sur la fin de la deuxième saison. Abu-Nazir invoquant la volonté de Allah et Brody lui rappelant que nul ne peut connaitre la volonté de Allah.

Carrie fera également référence à cet égarement des djihadistes quand elle sera prise en otage par Abu-Nazir. Elle lui rappellera que ces derniers ont détourné les paroles du prophète pour justifier leurs atrocités.

homeland-abu-nazir

Il n’en demeurera pas moins que Brody passe à l’acte sur la fin de la saison 1 mais son dispositif ne fonctionnera pas du premier coup. L’appel de sa fille le ramènera à la raison et il décidera finalement d’abandonner l’idée première. Une fois de plus, on l’éloigne encore plus de cette intention de tuer pour tuer. C’est comme une fracture à l’écran entre l’Islam radical (Abu-Nazir) et l’Islam modéré (l’islam de la plupart des musulmans autour de nous).

Concernant la seconde saison, même si cela prendra quelques épisodes pour arriver, elle s’articulera autour de la découverte de la vidéo testament de Brody par la CIA. Tout basculera à ce moment. Après avoir menti pendant trop longtemps, Brody est finalement démasqué et fini par avouer (non sans mal) les véritables tenants et aboutissants de son plan. C’est là que ça devient intéressant. Premier constat : Brody abandonne Abu-Nazir pour de bon. Second constat : il est obligé de collaborer avec la CIA pour ne pas se retrouver en prison. Dernier constat : Brody sera éliminé dès qu’il aura fait tout ce qu’on attendait de lui. C’est d’ailleurs l’apparition de Peter Quinn dont le rôle dans cette affaire demeure complexe au début.

Maintenant, si l’on revient sur la fin de la saison 2. Brody et Carrie quittent la cérémonie funéraire tenue pour le vice-président Walden. Ils sont dans un bureau de la CIA et ont une vue sur la salle de cérémonie. Brody s’étonne que l’on ait déplacé son véhicule alors qu’il ne l’avait pas du tout garé à cet endroit… BOOM ! La voiture de Brody était piégée, l’explosion rase toute la salle de cérémonie…

Homeland S1 Mandy Patinkin Saul Berenson

Tout fout le camp ! J’ai une théorie que je trouve plausible. Pour moi, pas mal de choses gravitent autour de Saul Berenson. Pourquoi vous allez me dire ? Et bien, voilà ma théorie. Sur les derniers épisodes de la saison, Saul semble réellement s’inquiéter quant à l’exécution de Brody par les forces spéciales (Peter Quinn, Dar Adal). Il fait tout ce qu’il peut pour empêcher que cela se produise. Jusqu’ici, je lui prêtais des intentions nobles. Par contre, juste avant l’attentat, il croise Carrie et lui annonce dans la foulée qu’elle sera bientôt à la tête du service. Elle se demande comment il a fait pour convaincre les supérieurs de cette promotion et il dit, en gros, qu’il ne l’a pas encore fait mais que ça allait se passer et que David Estes lui doit quelque chose.

Assez trouble sur le moment mais ça passe. Seulement voilà. Si on part du principe que Saul est impliqué, sa volonté de garder Brody en vie s’explique. Si Brody mourrait avant l’attentat, impossible de lui faire porter le chapeau… Il avait à sa disposition la vidéo testament de Brody également donc très facile de l’utiliser par la suite. De plus, il n’a pas l’air bouleversé à l’annonce de l’attentat en lui-même, il était juste foncièrement énervé de savoir que Carrie allait se rendre à la cérémonie avec Brody. Il savait que David Estes avait monté un dossier pour le faire tomber, un mobile supplémentaire pour lui nuire. Il savait également que Brody serait sur place et donc, devait mourir lors de l’explosion. Pas moyen pour lui de venir clamer son innocence.

Maintenant son véritable mobile… J’ai du mal à cerner l’objectif. Peut être que Saul en a plus qu’assez des agissements crapuleux du gouvernement et de l’agence et que, dans un moment de trouble, il a manigancé la disparition de ces derniers. En tout cas, il n’était pas seul c’est évident et de nouveaux personnages feront leur apparition vu le nombre d’acteurs disparus dans cette scène. Je ne sais pas non plus si le fait que Saul soit juif ait un rôle dans l’attentat. On l’avait vu brièvement faire une prière dans la saison 1 mais on ne revenait quasi jamais sur sa confession. Dans le dernier épisode, on le voit prier devant les sacs mortuaires entreposés dans une salle et Carrie arrive à ce moment. Le regard de Carrie semble lourd d’accusation envers Saul et ce dernier esquisse un sourire étrange…

Enfin, je peux me tromper mais je penche vraiment sur cette théorie. Alors je ne sais pas ce que vous en avez pensé mais qu’elle est votre théorie concernant l’attentat de la fin de saison 2 ?

Comme disait Jamie Kennedy dans Scream 1 : «Tout le monde est suspect !»

4 réflexions sur “Cinéma # Homeland – Interprétation et hypothèses

  1. Ceci dit, malgré un scénario bien ficelé entre la saison 1 et la 2, la saison 2 est quand même décevante, au niveau du personnage de Carrie, qui devient totalement accro a Brody, quitte a en délaisser les règles de son boulot. Tout est géré en fonction de lui et on retrouve une Carrie qui passe son temps a pleurer, ou chouiner tout au long de la saison 2, pour moi ça a un tout petit peu gaché l’ensemble… Mais j’attends quand même la saison 3 avec impatience ! 🙂

  2. C’est vrai que Carrie a une fâcheuse tendance à pleurer dans la série. Je pense que c’est surtout pour nous montrer à quel point elle est tiraillée entre les directives à suivre par l’Agence et son amour (quasi interdit) pour Brody. Enfin, c’est mon avis.

  3. Ping: Cinéma # Les Revenants – Interprétation et hypothèses | New Protocol

  4. Moi, j’ai bien aime les deux séries. Je ne croix pas que Saul est derrière l’attentat contre la CIA, plutôt Quinn et adal. Maintenant quels sont leurs motivations? Affaire à suivre

Lâche toi ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s